Accueil

Accueil

Thomas GUÉNOLÉ est politologue, éditorialiste et essayiste. Intellectuel engagé, il est classé à gauche. Depuis 2017, il est chercheur associé à l’Institut de relations stratégiques et internationales (IRIS).

Comme politologue (doctorat Sciences Po-CEVIPOF), il a été le premier expert à annoncer le retour de Nicolas Sarkozy dans la vie politique après sa défaite de 2012, avant d’analyser ce que serait sa stratégie de retour dans Nicolas Sarkozy, chronique d’un retour impossible ? (éd. First, 2013). Il fut aussi l’un des premiers à décrypter la stratégie de transformation du FN par Marine Le Pen et Florian Philippot. Il a en outre jugé dès avril 2016 que François Hollande ne serait probablement pas candidat à sa réélection. Il a également annoncé dès janvier 2017 la « quadripolarisation » de la vie politique française entre un bloc Mélenchon, un bloc Macron, un bloc de droite, et un bloc Le Pen.

Il est l’auteur de livres expliquant la vie politique au grand public, notamment le Petit guide du mensonge en politique (éd. Fayard, 2017, 2ème édition). Il intervient régulièrement dans les médias écrits et audiovisuels pour décrypter l’actualité politique.

Il a enseigné notamment à Sciences Po Paris, à HEC, et à l’Université Paris-Est Créteil. Il enseigne actuellement à l’Université Panthéon-Assas (Paris 2).

Comme éditorialiste, il a tenu en 2015 la chronique politique quotidienne « Guénolé c’est du concret » sur RMC, aux côtés de Jean-Jacques Bourdin. De 2016 à 2017, il a également tenu dans le mensuel Néon la chronique « Salauds de jeunes ! », consacrée au conflit des générations. Il est fréquemment invité comme débatteur TV-radio, notamment chaque lundi dans La Médiasphère sur LCI.

Comme essayiste, il est notamment l’auteur de Les jeunes de banlieue mangent-ils les enfants ? (éd. Bord de l’Eau, 2015, préface d’Emmanuel Todd) et de La Mondialisation malheureuse (éd. First, 2016, préface de Bertrand Badie).

Intervention de Thomas Guénolé face à Alain Finkielkraut lors de l’émission On n’est pas couché du samedi 3 octobre 2015.